Blog de réflexion politique pour un sursaut et redressement national

Mois : décembre 2016

La cigale et l’autruche sont en bonne santé !

cigale-fourmiComment décrypter les attaques de la gauche et du Front National à l’encontre de François Fillon ? Les critiques caricaturales de son programme Santé cette semaine et le déni total des problèmes à résoudre en disent long sur l’état d’esprit qui règne à 6 mois de l’élection présidentielle.

Que dire d’une Marisol Touraine qui affirme avoir fait faire un chiffrage de surcoût de 3200€ par an et par Français ? Simpliste et totalement farfelu ! Que penser d’un Florian Philippot qui pond plus de 20 tweets acerbes sur le sujet en moins de 15 jours sans apporter la moindre piste d’idée ou de solution ? Que dire de journalistes qui reconnaissent que le programme de François Fillon est le plus abouti, mais ne font que reprendre les petites phrases des uns et des autres sans apporter d’éclairages sur la situation réelle de la protection sociale ?

Cette excitation fébrile et mesquine est d’autant scandaleuse que de nombreux Français ont des inquiétudes légitimes sur le devenir de leur couverture santé. Or François Fillon est le seul à avoir le courage de la vérité , non pas pour réduire la protection sociale, mais bien pour sauver notre système de santé pour ceux qui en ont le plus besoin ! C’est parce qu’il fait un diagnostic lucide de la situation et qu’il cherche des solutions qu’il est attaqué. Quelle injustice !

La France reste plutôt cigale que fourmi

Quand François Hollande et Marisol Touraine affirment en novembre que le « trou de la sécu » aura disparu en 2017, ils mentent et contredisent la cour des comptes qui publiait le 20 septembre son rapport annuel : « La réduction du déficit de la sécurité sociale s’est poursuivie en 2015. Toutefois, celui-ci reste élevé et sa persistance demeure une anomalie singulière au regard de la plupart de nos voisins. » Le rapport de la cour des comptes peut être lu ici : Situation et les perspectives financières de la sécurité sociale

cour-comptes-securite-sociale

Cette situation est d’autant plus alarmante que les besoins de financement vont augmenter. Solveig Godeluck, dans un excellent article des Echos du 13 décembre, nous rappelle que la croissance continue des maladies chroniques va continuer à mettre notre système de santé sous forte pression financière. Ces ALD pèsent déjà 90 milliards par an et la solidarité nationale impose de les faire prendre en charge par la sécurité sociale.

maladies-chroniques

Dénoncer l’autruche et chercher des solutions

Or pendant toute la semaine, politiciens et journalistes ont débattu du rhume et du spectre ridicule de la privatisation, détournant notre attention du problème et niant au passage le rôle majeur des mutuelles dans notre couverture santé !

Donc pour qui n’est pas autruche : OUI notre système de santé coûte cher, NON il n’est pas à l’équilibre, NON sa perspective de retour à l’équilibre n’est malheureusement pas garantie et OUI ceci est un grave problème pour ceux qui ont le plus besoin d’une couverture santé. Dénonçons cette attitude insupportable de l’autruche et remercions ceux qui, pragmatiques, reconnaissent le courage de François Fillon pour mettre sur la table les problèmes et proposer des solutions pour redresser notre pays.

Luc Ferry, qui n’est pas spécialement réputé pour être un soutien de François Fillon, adressait ce message sur Twitter:


Pierre-Antoine Delhommais nous livrait quant à lui un excellent article dans le Point : Le programme de Fillon n’est pas violent, il est réaliste

fillon-raison-delhommais

Et pour conclure, si nous écoutions ce que François Fillon lui même nous propose au sujet de la Santé ?

François Fillon nous invite au sursaut national, comme de Gaulle en 1958

progres-de-gaulle-fillonComme le Général de Gaulle en 1958, François Fillon sait bien que des changements majeurs sont nécessaires en 2016 pour donner à la France un nouveau souffle pour reconquérir notre souveraineté. Depuis sa victoire éclatante à l’élection primaire de la droite, François Fillon est la cible privilégiée des forces régressistes qui ne rêvent que d’une seule chose : le statu quo ! Amplement exagérées par de la propagande mensongère, à commencer par celle du régime en place, les critiques sont aussi relayées par une presse que ne comprend pas encore la grande vision de François Fillon pour la France.

La perspective de réels changements a toujours inquiété. Néanmoins chacun reconnaît son impérieuse nécessité alors que notre système est dans l’impasse. Ces changements ne pourront se faire que si la majorité des Français partage ce diagnostic et accepte de se mobiliser pour un projet de redressement, avec des efforts consentis et une perspective concrète de résultats. Le changement commence donc, non pas par l’incantation « le changement c’est maintenant », mais par un langage de vérité ! Et comme le dit Bernanos, la vérité conduit à l’espérance. Voilà pourquoi François Fillon a choisi « le courage de la vérité » pour sa campagne.

L’espérance est une vertu héroïque. L’espérance est un risque à courir, c’est même le risque des risques. L’espérance est la plus grande et la plus difficile victoire qu’un homme puisse remporter sur son âme. On ne va jusqu’à l’espérance qu’à travers la vérité, au prix de grands efforts.  – – Georges Bernanos

La France en 2016, une situation de dépendance économique comparable à 1958

1958, c’est bien sûr les conflits en Algérie, mais c’est aussi une économie faible qui résulte d’une IVème République en fin de course. Les affres des gouvernements Hollande et la valse de leurs ministres ne sont pas sans rappeler l’instabilité ministérielle chronique de l’époque qui n’avaient comme seuls résultats l’immobilisme et l’impuissance.

D’un point de vue économique, l’inflation affaiblissait l’économie, le budget était déséquilibré, la France endettée était sous dépendance étrangère. En 2016, nous avons aussi un budget déséquilibré, une France dans le piège de la dette et sous dépendance étrangère. Qui mieux que François Fillon a tenu ce langage de vérité aux Français en affirmant dès 2007 qu’il était à la tête d’un Etat en faillite?

Un budget déséquilibré et un niveau d’endettement explosif

François Fillon avait à nouveau fait scandale en octobre dernier en affirmant que nous payions nos fonctionnaires avec de la dette. Et pourtant, c’est vrai !

paiement-fonctionnaires-dettes
La situation s’est même très largement dégradée depuis l’élection de Hollande malgré le matraquage fiscal et les vents favorables du pétrole et de la dette bon marché. La dette par habitant comparée à l’Allemagne décroche depuis 2012, qui a su profiter de la reprise.

dette-par-habitant
Pour expliquer le drame de cette drogue de la dette, comparons en termes simples la situation de l’Etat à celle d’une famille et nous voyons que nous ne pourrons pas tenir ce train de vie sans conséquences financières :

budget-explique

Pour mieux comprendre la situation de la dette : La dette française à 2100 milliards : pourquoi c’est vraiment grave

Une dette majoritairement détenue par des puissances étrangères

Non seulement le niveau de notre dette publique est intenable, mais plus grave, près des 2/3 est dans les mains d’investisseurs étrangers. L’Etat français est plus dépendant des marchés financiers que d’autres pays pourtant plus endettés. Il y a 20 ans, un tiers seulement de la dette était détenue par des non-résidents. Voici la liste de nos principaux créanciers selon le Figaro, pour notre dette à long-terme:

dette-etrangere

Pour en savoir plus sur nos créanciers : Avec 2/3 de sa dette détenue par des créanciers étrangers, la France est plus dépendante des marchés financiers et Qui détient la dette de la France ?

Le Général de Gaulle et François Fillon partagent une même vision : la reconquête de notre souveraineté passe par une économie forte

Le Général de Gaulle n’était pas un libéral, mais un libérateur pragmatique. Il a libéré la France de la faiblesse et de la dépendance économique en 1958. Il a appliqué un plan de modernisation et de redressement pragmatique. De nombreuses mesures ont ensuite été qualifiées de « libérales ».

Il a construit son programme économique sur trois principes clairs et François Fillon s’appuie sur les mêmes principes aujourd’hui:

  • Un budget équilibré: François Fillon souhaite inscrire dans la constitution une règle d’or budgétaire
  • Une monnaie solide: François Fillon souhaite que l’euro puisse devenir une monnaie de réserve face au dollar
  • Un solde commercial positif: le programme économique de François Fillon est reconnu par les économistes comme ayant deux vertus majeures, celui d’un soin rapide du chômage, mais aussi d’une balance commerciale positive grâce à une compétitivité retrouvée

Nous vous invitons à découvrir les bénéfices reconnus du programme économique de François Fillon en lisant notre billet : Un nouveau visage pour la France

Le plan de modernisation du Général de Gaulle a ouvert une période de 10 ans de prospérité, malheureusement mise à mal par les bouleversements de 1968.  Comme les Français en 1958 à la suite du Général de Gaulle, suivons François Fillon, sur la voie de l’ordre et du progrès. Il saura offrir à la France les mêmes résultats que le Général de Gaulle ! Pour conclure, nous n’avons pas trouvé de meilleur résumé que cette allocution du Général de Gaulle :

Pour mieux découvrir le programme économique du Général de Gaulle : De Gaulle et l’économie

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén