Blog de réflexion politique pour un sursaut et redressement national

Mois : juin 2018

Le Service d’Action Sociale des Yvelines finance une association communautariste qui soutient Erdogan

Les faits sont rapportés par la Gazette des Yvelines le 24 mai 2018 et repris par Marianne dans son édition papier du 22 juin.

Le 12 mai à Mantes-la-Jolie, la communauté turque célèbre la République d’Erdogan en faisant défiler des enfants en tenue militaire, marchant au pas et chantant « en quelque sorte une promesse faite à leur pays quelque soit le prix » selon l’organisatrice.

Cette sympathique kermesse communautariste  est organisée par l’Association des parents d’élèves turcs de la région mantaise (APELTR). Le Service d’Action Sociale du Département des Yvelines y avait un stand et a affirmé financer cette association !  

Cette association est animée par Hulya Sahin, candidate aux dernières législatives pour le Parti égalité et justice (PEJ). Elle a choisi de rallier le candidat En Marche au 2ème tour. Selon un article de Marianne de mai 2017, le PEJ est « la main d’Erdogan dans les urnes en France » : « De Valenciennes à Marseille, cette drôle d’officine a investit 68 barbus et voilées en réclamant la refonte de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat au nom des « accommodements raisonnables concernant les musulmans » […] En 2015, déjà, lors des élections départementales, le nouveau parti avait inscrit « le communautarisme comme une priorité ». »

Les citoyens en général et contribuables en particulier méritent de savoir à qui sont attribuées les subventions octroyées par leur Conseil Départemental, or cette transparence n’est pas actuellement apportée. Dans un contexte de communautarisme et d’islamisation croissants, comment un conseil départemental peut-il financer des associations encourageant le séparatisme culturel ?

Avec l’arrivée de l’été, Macron déconnecté & une Droite qui cherche à exister par de mauvaises idées

C’est une curieuse semaine qui s’est déroulée sous nos yeux avec l’arrivée de l’été 2018. A gauche, le président Emmanuel Macron a démontré concrètement sa déconnexion d’avec les Français. A droite, de mauvaises idées ont été avancées pour saisir quelques opportunités d’existence médiatique. La droite doit jouer son rôle d’opposition de façon responsable, c’est l’exigence du jeu démocratique. Ce n’est pas en lançant des mesures d’inspiration socialiste, qui donnent les pires résultats économiques, que la droite aidera le pays à se redresser !

Le président Macron déconnecté

La chute de Macron dans les sondages avec 58% d’opinions défavorables semble confirmer ce qui apparaît comme une évidence: il est déconnecté des Français et ne fait pas une juste analyse des causes des maux du pays. Nous avons appris qu’il souhaitait construire une piscine hors-sol au fort de Brégançon : ceci le confortera probablement dans cette position.

Acte 1 à Quimper : Emmanuel Macron dénonce la lèpre qui se répand en Europe. Non il ne s’agit pas du terrorisme ou de l’islamisme, mais des citoyens européens qui votent pour des partis populistes. Jean-Sébastien Ferjou, d’Atlantico, dénonce parfaitement les « leçons de morale » d’Emmanuel Macron :

Acte 2 à l’Elysée à l’occasion de la fête de la musique : Emmanuel Macron, représentant des Français, est en charge des plus hautes fonctions de la France et de leurs attributs, dont le palais de l’Elysée. Il transforme ce symbole en vulgaire techno-parade le temps d’une nuit.

« Les Romains de la décadence ». Une superbe œuvre de Thomas Couture exposée au Musée d’Orsay, qui dépeint une orgie dans un palais romain. L’occasion de se rappeler qu’une civilisation riche et prospère peut s’effondrer. Et que la luxure et la débauche sont les ennemis du progrès. pic.twitter.com/2vpAC0uFOJ

Cet abaissement fait en particulier écho à la leçon de courtoisie qu’il avait donné à un collégien sous le feu des caméras quelques jours plus tôt comme l’exprime justement François-Xavier Bellamy.

Une droite qui cherche à exister par de mauvaises idées

La même semaine, plusieurs figures des Républicains n’ont malheureusement pas brillé par leurs propositions. S’il est un pays sur-administré, sur-imposé, englué dans un chômage de masse et une croissance atone, c’est bien la France.

Et bien la même semaine, ont été proposés :

  • Une mesure visant à augmenter la puissance de la trappe à bas salaires, à savoir l’augmentation du SMIC. Cette idée a été émise par Guillaume Peltier puis Valérie Pécresse.
  • Une taxe sur les sites marchands censée aider les commerçants des centres ville. Cette proposition a été émise par de nombreux sénateurs LR. Cette mesure d’inspiration socialiste a amené Rafik Smati à « pousser ce coup de gueule » :

LREM et LFI décidement fâchés avec l’économie !

Les Français sont réputés avoir une mauvaise culture économique et financière. Des études le démontrent régulièrement (Culture financière : les Français bons derniers au niveau européen). Cela participe d’ailleurs significativement à leur vulnérabilité financière.

En l’occurrence, de nombreux hommes politiques et quelques économistes politisés ne font qu’aggraver les difficultés quand ils mentent et/ou exposent leur incompétence dans les médias !

Récemment, un député LREM englué dans ses éléments de langage et ayant probablement aussi de sérieuses lacunes sur les notions pourtant élémentaires de dépenses et de recettes se retrouve piégé face au bon sens de Rafik Smati:

Une semaine plus tard, c’est la France Insoumise qui osait une affirmation totalement fallacieuse en comparant une croissance en valeur avec une croissance de pourcentages !

Au secours !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén