Blog de réflexion politique pour un sursaut et redressement national

Catégorie : Objectif France

La corruption des élus politiques reste un fléau français

La santé d’une démocratie peut se mesurer à la confiance des citoyens dans leurs élus. La dernière enquête de confiance politique du CEVIPOF (comme toutes les autres sur ce sujet) montre un déclin de la confiance des Français dans les institutions et leurs personnalités politiques, y compris locales : 55% de confiance dans le maire, 40% dans les conseilleurs départementaux et  régionaux, 35% dans le député (janvier 2018). C’est un problème majeur alors que de nombreux élus ont un comportement parfaitement éthique et sont au service de la communauté nationale et locale.

Afin de restaurer la confiance et améliorer la santé de notre démocratie, la lutte contre la corruption est centrale. Elle est un obstacle majeur pour la démocratie puisqu’elle dégrade la légitimité des dirigeants, mais plus concrètement encore car elle favorise de mauvaises décisions politiques, contraires à l’intérêt général et dont les conséquences pour la communauté peuvent porter sur les finances publiques, la santé, l’environnement ou les libertés individuelles.

La plupart des pays disposent d’agences de lutte contre la corruption, telles que l’AFA en France. L’Europe propose aussi depuis longtemps des dispositifs de lutte contre la corruption. Au niveau mondial, la coalition Transparency International réalise un travail détaillé d’analyse et de communication sur l’état de la corruption dans le monde. Son dernier rapport de février 2018 positionne la France en 23ème position seulement parmi les 180 pays évalués, avec un score qui se dégrade légèrement depuis la création de l’index en 2012.

Transparency International propose notamment une carte de la corruption en France qui permet de prendre connaissance de tous les actes de corruption par territoire : Visualiser La Corruption

L’éthique et la lutte contre la corruption doit rester une priorité absolue pour le pays. Emmanuel Macron avait pris un engagement important dans ce sens : « Nous exigerons que le casier judiciaire B2 des candidats à des fonctions électives soit vierge ». Malheureusement, cet engagement n’a pas été tenu et a été retiré de la loi visant à rétablir la confiance dans l’action politique. Transparency International France vient de publier (22 avril) un rapport de bilan après cette première année du quinquennat. Il est disponible en lien dans l’article de synthèse de Marianne ci-dessous.

Transparency International fait de nombreuses propositions pour que la corruption soit jugulée et que les  démocraties puissent retrouver la confiance de leurs citoyens. Au niveau local, la corruption est souvent associée à des attributions de subventions, de logements ou d’appels d’offre. L’organisation propose en particulier un livre précis sur les standards minimum à appliquer pour les procédures d’achat publiques, que chaque collectivité peut s’approprier, et pour une bonne partie, mettre en œuvre : Limiter la corruption dans les achats publics – guide pratique

Le premier pilier du projet d’Objectif France concerne une réforme institutionnelle permettant la mise en œuvre des mesures suivantes :

  1. Limiter à 2 le nombre de mandats dans la durée
  2. Maintenir l’interdiction de cumul des mandats
  3. Promouvoir une équité entre fonctionnaires et salariés du privé voulant s’engager en politique
  4. Aider à la reconversion des élus après leurs mandats
  5. Contraindre à l’inéligibilité à vie en cas de condamnation pénale

Ces mesures visent à ouvrir le jeu démocratique et éviter que les postes soient monopolisés par des « professionnels » de la politique cherchant à conserver leurs fonctions aussi longtemps que possible.

Au-delà de ces mesures essentielles, c’est à chaque citoyen de s’intéresser à la chose publique, de contrôler dans la mesure de ses moyens l’utilisation des fonds publics et de promouvoir des programmes politiques mettant l’éthique et la lutte contre la corruption au cœur des priorités pour le pays.


Quelques autres sources sur le sujet:

Agir contre la corruption

Corruption: le scandale caché – L’Express

Service Central de Prévention de la Corruption: La prévention de la corruption en France : état des lieux, chiffres clés, perspectives, jurisprudence

Lutte contre la corruption : vous pouvez agir ! Blog Mediapart

La France dans le cote obscur de la force – Blog Mediapart

La corruption des politiques coûte 120 milliards d’euros à l’Europe. – Blog Mediapart

Corruption, ca suffit – Blog Les Crises

Les zadistes fêtent leur victoire à Notre-Dame des Landes

Samedi 10 février, jour de fête à Notre-Dame-des-Landes. Une représentation géante du Ministre de l’Intérieur est brûlée sur un bûcher. Les squatteurs fêtent leur victoire et continuent leur lutte pour obtenir une « principauté ». La République a reculé.

Cet événement qui célébrait la victoire du non-droit sur la République est l’occasion de rappeler la position de Rafik Smati sur ce dossier brûlant.

L’évacuation était un préalable à toute décision car l’autorité de l’Etat ne se négocie pas

Il est insupportable pour les riverains, les anciens propriétaires expropriés, mais aussi pour tous les Français attachés à l’Ordre et la Justice de voir ces centaines de squatteurs, pour certains très  violents, poursuivre l’occupation illégale de ces milliers d’hectares.

Oui bien sûr, l’évacuation et le retour à l’Etat de Droit était un préalable à toute décision !

Le projet d’aéroport était devenu obsolète

Ultime rebondissement d’un feuilleton débuté en 1965, le gouvernement annonce le 17 janvier l’abandon du projet de Notre-Dame des Landes. Rafik Smati a eu le courage d’une position pragmatique: les arguments qui valaient en 1965 ne valent plus nécessairement en 2017. Le progrès technologique, les récentes et prochaines avancées dans le domaine du transport permettent de reconsidérer les moyens d’atteindre l’objectif de transport pour la région Grand Ouest.

Ce qu’il faut peut être retenir de cet imbroglio politique, c’est la dramatique errance d’un Etat dispendieux et indécis. Combien de millions dépensés à perte pour les multiples études de réalisation et rapports d’expertise, l’acquisition des terrains sur 1650 hectares, l’organisation des consultations et du référendum, le maintien des forces de l’ordre depuis des années pour quelques centaines d’agitateurs, les procédures d’appels d’offre public, l’indemnisation de l’entreprise Vinci ? Quel gâchis pour l’argent du contribuable !

Quelle injustice immense de voir également ces centaines de squatteurs occuper illégalement des terres et habitations, et donc réaliser une considérable fraude fiscale depuis des années.

Il existe d’autres ZADs en France !

D’autres zones de non droite existent et il est probable que les squatteurs de NDDL s’y déplacent en cas d’évacuation. Afin de se faire une idée concrète de la situation, Rafik Smati et le général Bertand Soubelet sont allés sur place:

Nous vous invitons à lire le compte-rendu de leur journée sur place, dans ce département de la Meuse :

2018, une année pour penser l’avenir de la France !

La page de 2017 est tournée, vive 2018 ! Le comité Objectif France des Yvelines s’associe aux vœux de Rafik Smati, notre président, et Pierre Danon, son président d’honneur pour vous adresser ses meilleurs vœux.

En fin d’année dernière, plusieurs événements importants ont orienté le cours de notre action:

  • Les comités de la société civile que Pierre Danon avait créés pour préparer le projet de redressement de François Fillon ont été chaleureusement appelés à unir leur force à celle d’Objectif France
  • Le Général Bertrand Soubelet a rejoint Objectif France et en devient le vice-président
  • Objectif France devient un parti politique, pour incarner une droite courageuse dans les réformes économiques, ferme dans les valeurs, moderne et écologique

Nous voilà prêts pour une année 2018 que nous souhaitons mettre au service de la France !

En ce début d’année, nous pensons en particulier à tous les militaires, policiers et pompiers qui assurent notre sécurité dans des conditions si difficiles. Plus de 50 d’entre eux se sont suicidés l’an dernier et de nouveaux décès ont déjà eu lieu depuis le début de l’année. Nous pensons à leurs familles, à leurs enfants en particulier. Soutenez-les en signant notre manifeste : Je soutiens nos policiers

Vous adhérez à notre vision pour la France ? Nous serons ravis de vous accueillir dans nos comités locaux : voir la carte

Le soleil d’Austerlitz brille encore aujourd’hui !

Le 2 décembre, Napoléon Bonaparte remportait une éclatante victoire à Austerlitz et y démontrait son génie militaire. A ses troupes il déclarait « il vous suffira de dire : j’étais à la bataille d’Austerlitz pour que l’on vous réponde : voilà un brave ! »

Il est essentiel de se souvenir de notre Histoire pour comprendre nos racines, notre culture et finalement ce que nous sommes. Il ne s’agit pas de glorifier Napoléon mais de connaître cette séquence courte et intense de notre Histoire de France qui façonne encore notre quotidien.

C’est donc pour rappeler les grandes réalisations de Napoléon et appeler nos dirigeants politiques à penser « GRAND » que nous rédigeons ce court billet 212 ans après cette célèbre bataille d’Austerlitz.

Napoléon avait une vision politique et portait une immense ambition pour la France. Nous pouvons attribuer à sa vision et à sa volonté politique :

  • Le Sénat
  • Le Conseil d’Etat
  • La Cour des Comptes
  • Le corps préfectoral
  • Les Lycées et les écoles Primaires, le Ministère de l’Instruction
  • L’Université, qui avait disparue avec la révolution
  • Le baccalauréat
  • Le Code Civil
  • Le Code Pénal
  • Les Cours d’Appel, de Cassation, le Conseil des Prudhommes
  • La Banque de France
  • Les Chambres de Commerce
  • La construction de la Bourse de Paris
  • Le concordat
  • La fonction de Grand Sanhédrin qui permet l’assimilation des juifs
  • La Légion d’Honneur
  • Le cadastre
  • De nombreux grands aménagements dans Paris dont l’Arc de Triomphe

Quel président a récemment dit que la France n’était pas réformable ? (« Selon Macron, la France n’est pas réformable », Les Echos, Août 2017)

La politique doit renouer avec l’ambition et le temps long. C’était tout le message de Rafik Smati cette semaine qui propose de créer, plutôt que quelques ordonnances à la marge dans un océan de complexité administrative, de nouvelles fondations juridiques pour notre monde du XXIème siècle :

Rafik Smati et François-Xavier Bellamy à Versailles nous parlent de l’avenir de la France

Rafik Smati et François-Xavier Bellamy ont échangé en réunion publique à Versailles le 21 novembre dernier sur le thème « Quel avenir pour la France ? »

Les intervenants nous ont parlé de leur engagement politique, de leur diagnostic de la situation de notre pays et de ce qui leur semblent être les défis principaux à relever pour le redresser. Une centaine de personnes venues de toutes les Yvelines sont venus les écouter. L’événement était également diffusé en Live Facebook et est désormais disponible en replay:


Cette soirée était aussi l’occasion du lancement du comité de soutien Objectif France des Yvelines. TV78 en a fait un reportage:


Carton d’invitation de la soirée

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén